Atelier 3 – Urbanisation et anthropoconstruction : fabrication, formes, usages et représentations

(English version)

Coordination : Manuel APPERT (Lyon 2), Jorge SANTIAGO (Lyon 2), Sophie VAREILLES (INSA de Lyon)

Présentation

Par processus d’urbanisation, sont entendus les dynamiques technique, sociale, économique, politique et anthropologique contribuant à la construction des espaces et des environnements urbains. L’urbanisation ainsi entendu relève de la fabrication (activités liées au génie civil, à l’architecture, à l’aménagement urbain et à l’urbanisme, etc.), de la régulation (plans, normes, règlements, lois, etc.) et des usages (pratiques, représentations, etc.). Les recherches prendront appui sur l’observation et l’analyse d’objets et dispositifs techniques, de dispositifs organisationnels : réseaux, voiries, constructions, espaces publics, normes, modèles, programmation urbaine, montages financiers* et s’organisent autour de 8 grandes approches :

  • Explorer et penser la verticalité urbaine : architecture verticale, représentations et pratiques de la ville verticale.
  • Morphologies urbaines, morphologies sociales.
  • Innovations et processus d’urbanisation : objets et dispositifs.
  • Construction et pratiques de la ville : perceptions, sociabilités.
  • Contrôle et pouvoir dans la fabrication et l’usage de la ville.
  • La ville, changements climatiques et inégalités sociales.
  • Des fabriques et pratiques de la ville plurielles.
  • Techniques, dispositifs techniques et spatiaux de l’urbain et prospective.
* Ce parti pris s’appuie entre autres sur les travaux de Charles Parain, André-Georges Haudricourt et André Leroi-Gourhan – pour une synthèse de leurs travaux, cf. Barbe, Bert, 2011. Il rejoint également celui du Centre de Sociologie de l’Innovation (Akrich, Callon, Latour, 2006).

Vers la fiche atelier complète…

Liste des membres de l'atelier

AGERON Pierre   Mail
APPERT Manuel   Mail
BELLEC Arnaud   Mail
BERDIER Chantal   Mail
BROSSAUD Claire   Mail
CATTANT Julie   Mail
CHAKROUN Lamia   Mail
CHARMES Eric   Mail
CHEVALIER Dominique   Mail
CLÉMENÇON Anne-Sophie   Mail
DE BIAGGI Enali   Mail
DEMILLY Estelle   Mail
DROUET Jeanne   Mail
DROZDZ Martine   Mail
FIORI Sandra   Mail
FLEURY François   Mail
GAUTHIEZ Bernard   Mail
GAY Georges   Mail
GAZEL Hervé   Mail
GENESTIER Philippe   Mail
GOYON Marie   Mail
GRAS Pierre   Mail
HAYET William   Mail
JACQUINOD Florence   Mail
LUSSAULT Michel   Mail
LAPORTE Antoine   Mail
LEFORT Isabelle   Mail
MAZENOD Fabien   Mail
MAZZOCUT Florian   Mail
MEYFROIDT Aurore   Mail
MICHEL kristell   Mail
MONGEARD Laetitia   Mail
MONTES Christian   Mail
MORETTI FONSECA Carolina   Mail
MOURA DE LACERDA TEIXEIRA Vanessa   Mail
OLLIVON Franck   Mail
PARIS Octavie   Mail
PERRIER Olivier   Mail
PETITET Sylvain   Mail
QUAY Jean-Yves   Mail
REAULT Sarah   Mail
ROLLAND Lisa   Mail
ROUEFF Boris   Mail
ROYER Bertrand   Mail
SANTIAGO Jorge P.   Mail
TOUSSAINT Jean-Yves   Mail
ULTSCH Justine   Mail
VAREILLES Sophie   Mail
VEDRINE Corine   Mail
VESCHAMBRE Vincent   Mail
VITERI PALOMEQUE Fernanda   Mail
VOLIN Anaïs   Mai

 

Atelier 3 et 7 : Du droit à la ville au faire-ville. L'anthropologue, la marge et le centre

Mercredi 2 mars 2016, 14h
IUT Lyon 3
, Salle 101
88, rue Pasteur, Lyon 7e

Avec
Michel AGIER (EHESS, IRD)


Michel Agier définit l’anthropologie de la ville comme l’exploration des situations, des lieux et des mouvements qui « font ville » et ainsi mettent en œuvre, ici et maintenant, un idéal de droit à la ville. Dans ce cadre théorique, certaines pratiques polémiques ou minoritaires (invasions, occupations) prennent un sens radical, car elles font naître − a partir des marges, des frontières, du précaire et du désordre – un désir vers un horizon de ville imaginée


Michel Agier est anthropologue, Directeur d’Études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) et Directeur de Recherche à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), membre de l’Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain. Ses recherches portent sur les relations entre la mondialisation humaine, les conditions et lieux de l’exil, et la formation de nouveaux contextes urbains. Il a notamment publié La condition cosmopolite. L’anthropologie à l’épreuve du piège identitaire (éditions La Découverte, 2013, traductions en anglais, espagnol et portugais), Un Monde de Camps (sous sa direction, La Découverte, 2014) et Anthropologie de la ville (PUF, 2015).

Durant l’année 2015, il s’est exprimé à différentes reprises à propos de la question des migrants en Europe et plus généralement des frontières :

« Migrants : ne militarisons pas nos frontières », Le Monde, 26 mai 2015
« Dix bonnes raisons d’ouvrir les frontières » (avec François Gemenne), L’Obs, 25 juin 2016
« Le camp de regroupement de Calais. Retours sur une violence », Mediapart, 26 juin 2015
« L’Europe réanimée par les migrants. Merci qui ? », Libération, 8 septembre 2015
« La crise migratoire met en évidence celle de l’Etat-Nation » (entretien), Libération, 23 septembre 2015

Diverses interventions publiques enregistrées :
   – à la cité de l’histoire de m’immigration
– ou devant la commission des Affaires européennes de l’Assemblée nationale


Informations : Jorge P Santiago (Mail…)

Mercredi, Mars 2, 2016 - 14:00