Plaine alluviale du Niger supérieur et mare de Baro (Guinée)

Luc Ferry, Michel Mietton, Agnès Renard-Toumi, Didier Martin, Mamadou Aliou Barry et Nadine Muther
Plaine alluviale du Niger supérieur et mare de Baro (Guinée)
Fonctionnement hydrologique, gestion traditionnelle des ressources et perspectives après-barrage
Revue : Territoire en mouvement
2015.

Si la mare de Baro est célèbre pour sa pêche annuelle rituelle, en revanche son fonctionnement hydrologique demeurait inconnu jusqu’à la mise en place d’un référentiel altimétrique pour le plan d’eau et la plaine alentour, mis en relation avec les hauteurs d’eau du Niandan. Les processus d’alimentation sont désormais cernés et une modélisation permet de mettre en évidence le rôle direct des précipitations et du ruissellement associé. La nécessité d’un « réempoissonnement » annuel impose cependant le maintien d’une connexion avec le cours d’eau. Pour cela, le barrage projeté de Fomi peut apporter une solution sous forme de crues artificielles peu consommatrices en eau du réservoir mais l’édification d’une passe vannée ou à batardeaux à l’entrée du chenal naturel dans le bourrelet de berge, permettant de gérer les niveaux de la mare et de la plaine rizicole, est impérative.

Plus d'information ici…