2010-2015

Présentation

Le laboratoire « Environnement, Ville, Société » traite des modalités par lesquelles les sociétés contemporaines, fortement urbanisées constituent, instituent et utilisent leurs environnements.

Épistémologie et Heuristique

L’activité scientifique mobilise (comme la plupart des activités humaines) des individus réunis en collectifs. Elle n’a pas seulement produit des connaissances scientifiques stricto sensu ; de nombreux débats ont porté sur sa nature même. Qu’est-ce donc que « faire science » ?

L’ambition de l’axe transversal Épistémologie et Heuristique est de faire vivre et si possible converger des réflexions de ce genre au sein d’un laboratoire multidisciplinaire : si chaque discipline peut, en première analyse, correspondre à une « science », si certains des travaux menés revêtent indéniablement une interface opérationnelle renvoyant à de la « connaissance », nous sommes tous engagés dans un projet scientifique de découverte de faits (i.e. une heuristique), quelle qu’en soit la nature.

Espaces, temps et systèmes

L'approche « Espaces, temps et systèmes » connote dans son intitulé même une réflexion plutôt formelle et abstraite, surtout si l’on entend la faire fonctionner transversalement et donc de manière relativement indépendante des problématiques et des questions spécifiques abordées au sein du laboratoire.
A la recherche de « lois » de l’espace, elle se propose d’étudier d’une manière générale la distribution des phénomènes à la surface de la terre. Les systèmes environnementaux sont aujourd’hui questionnés à différentes échelles spatiales et leur trajectoire temporelle analysée finement, découpée en « chrono-séquences » en fonction des actions humaines ou de phénomènes naturels plus ou moins prévisibles qui la contrôlent.
Elle s'appuye sur les chercheurs du laboratoire EVS impliqués dans la plate-forme « Imagerie et Systèmes d’Information Géographique », en particulier sur les groupes travaillant sur les questions de géovisualisation et l'analyse spatio-temporelle ainsi que sur les questions de géo-collaboration (place et sens de l’information spatiale dans une logique de collaboration ou de participation) qui concernent de nombreuses thématiques en aménagement, en environnement ou en tourisme, d’analyse des organisations spatiales (paysagères ou autres) au moyen de techniques géostatistiques ou d’algèbre cartographique.

Techniques et ingénieries

L'approche "Techniques et ingénieries" a pour objectif de favoriser la réflexion sur la technique comme fait central dans la constitution des environnements et consubstantiel à toute praxis, notamment dans les phases les plus récentes avec une tendance générale à l’urbanisation des sociétés contemporaines.

Nature et Société : la construction des environnements

Ce thème traite des interactions entre des activités anthropiques et des processus biophysiques dans les dynamiques environnementales. Les recherches concernent principalement la place de la « nature » dans la société, sa gestion, sa patrimonialisation, les différents risques qui lui sont associés, en lien avec les processus biophysiques.

Actions, régulations, organisations : la construction des environnements

Ce thème de recherche interroge les actions, les processus d’organisation et de régulation au service de la construction des environnements. Ces derniers sont entendus ici comme espace habité, aménagé, approprié par une / des organisations politiques et sociales, autrement dit, il sera question de territoires. Il s’agit à la fois de comprendre comme des acteurs organisent, régulent, gouvernent leur environnement territorial (ce qui relève des champs de l’urbanisme, de l’aménagement, du développement local, des politiques territoriales) et comment à l’inverse des dynamiques spatiales dont certaines ont été modélisées par les sciences de l’espace incitent les individus ou organisations à reconsidérer leurs stratégies et moyens d’action sur le territoire (ce à quoi invite une démarche en termes de système territorial, analyse spatiale).

Techniques et convivialité : la fabrication des environnements

Ce thème traite de la ville à partir des objets et dispositifs techniques qui la constituent en environnements urbains. Ces objets sont multiples et divers : bâtiments, voiries, chaussées, automobiles, lotissements, candélabres, espace public urbain, etc. Ils résultent de l’activité de fabrication relevant principalement du génie civil, de l’architecture et de l’urbanisme. Cette approche par les objets privilégie l’observation des modalités de fabrication et de mobilisation des dispositifs techniques et spatiaux de l’urbain. Elle intéresse les processus d’urbanisation, notamment pour la période contemporaine, à partir de la double massification des gens et des objets. Elle vise à interroger l’émergence de nouvelles formes d’urbanité et plus largement à mieux connaître l’évolution des urbanités et de la morphologie sociale (entendue, au sens de Marcel Mauss, comme ensemble technique, politique, social et urbain).